GRENOUILLE CITADINE

07 mai 2013

Le Monde abandonne la planète ?

Les problèmes environnementaux seraient-ils finis ? N'y aurait-il donc plus de problèmes dans le monde désormais, plus de pollution, plus de co2, plus de réchauffement climatique, plus de radioactivité à Fukushima ou Tchernobyl, plus d'espèces animales en danger ?

Ou alors l'environnement, ça n'intéresse plus personne ? Ce n'était qu'une mode ?

En tout cas voilà, l'incontournable quotidien "Le Monde" aurait décidé de supprimer de ses pages la rubrique "planète". Un choix grave, compte tenu de l'influence de notre contact quotidien avec des nouvelles dont la visibilité est essentielle : si plus aucun média ne parle d'environnement, qui songera encore à le défendre ?

C'est pourquoi je relaie ici l'appel d'Agir pour l'Environnement. Si comme moi vous êtes scandalisés de voir que l'on peut considérer l'environnement comme une simple mode, et si vous aussi souhaitez recevoir des informations sensées et désintéressées. vous engage vivement à envoyer un mail de protestation à la directrice du Monde !

Posté par grenouille010 à 09:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,


06 mai 2013

Salade de printemps à l'oseille

Avant que les plantes tendres ne montent en graines, voici une petite salade aux herbes sauvages que j'ai pu concocter lors de ces vacances de printemps. Oseille d'une part, dont le petit goût frais est discret, mais qui parsème les salades d'un très joli vert vitaminé, et fenouil d'autre part, dont le goût anisé n'est pas toujours facile à doser, mais qui se marie très bien avec les pommes de terre.

21 - oseille3- fenouil

Au passage j'adore cuisiner le fenouil sauvage qui pousse abondamment dans le jardin breton de ma mère, et que celle-ci rêve d'éradiquer: une façon comme une autre de lui prouver l'utilité de cette jolie plante aux plumeaux vaporeux, caractéristiques des dunes et de la mer toute proche.

Autre bonne idée de cette salade : utiliser du chou-fleur cru coupé en petits morceaux. Depuis que j'ai découvert cette façon de manger le chou-fleur, à la fois délicieusement croquante et très intéressante pour sa vitamine C, je ne m'en passe plus. C'est rapide, sain, ultra-facile à faire, et idéal pour les périodes entre-deux où l'on ne sait pas trop quoi mettre qui soit de saison dans les salades. Enfin c'est un légume pas cher, et dont même les feuilles peuvent servir dans une sauce ou une soupe. Donc c'est vraiment un super légume !

22 - cornichons, chous fleurs, oseille 20- salade printemps

Voici à peu près la recette, improvisée avec comme souvent les restes du frigo, mais qui fut un vif succès et que je retenterai dès que possible. Et puisque c'est une recette "de fonds de frigo", il ne tiendra qu'à vous de l'adapter, quitte à remplacer oseille et fenouil par persil et aneth par exemple... -Sachant que le persil est plus fort que l'oseille, et l'aneth moins anisé que le fenouil...

Salade de printemps à l'oseille pour 4 :

  • 8 pommes de terres moyennes
  • 8 fleurs de chou-fleur cru
  • 3 oeufs durs
  • 50 g de tome de chèvre
  • 4 gros cornichons
  • 1 endive
  • 1 bouquet de très jeunes feuilles d'oseilles
  • 3 pousses bien vertes et à peine développées de fenouil sauvage
  • moutarde à l'ancienne
  • huile végétale pour salade (chez moi colza-noix)
  • vinaigre de cidre

Cuire les pommes de terres à l'eau ainsi que les oeufs, et les laisser refroidir. Débiter ensuite tous les ingrédients: les pommes de terres et le fromage en cube, le fleurs de chou-fleur coupées en morceaux grossiers, les concombres en rondelles, l'endive et les oeufs durs également. Les pousses de fenouil doivent être hachées menu, comme si c'était de l'aneth, et l'oseille haché comme du persil. Il ne vous reste plus qu'à faire une vinaigrette épaisse à la moutarde, et le tour est joué : vous avez gagné une salade ultra-complète et super bonne!

Posté par grenouille010 à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22 avril 2013

Récup de boutonnière

Une toute petite récup', que je note ici parce que je suis enchantée du résultat. Je devais faire ce mini-coussin depuis longtemps, histoire d'exploiter une chute des rideaux du séjour et d'en faire un rappel coloré.... sauf que je déteste les boutonnières. Ah ah, je m'en sors bien pour une ennemie des coutures délicates, non ?

3 - coussin enversBon, il y a un petit décalage au niveau des tissus bleu et marron, ouh, pas bien !

4 - coussin endroitCôté endoit, même si ce n'est pas l'objet de ce post puisque rien n'est spécialement de récup' ou écologique

Allez, le truc est facile puisqu'annoncé dans le titre : je me suis souvenue à temps de cette chemisette, dans les manches de laquelle j'ai déjà taillé un short enfant... Il me restait le corps et la boutonnière : j'ai pris la boutonnière cette fois-ci, tandis qu'une partie du corps a servi aux semelles de la dernière fois - et il me reste encore de quoi faire un je-ne-sais-quoi avec les chutes!

20__chemise_d_origineCôté couture, le gain de temps est incontestable. La meilleure façon de procéder est de coudre d'abord partie haute et partie basse de l'arrière sur la boutonnière fermée, afin que l'emplacement des boutons reste le bon. Ensuite, j'ai également cousu envers et endroit du coussin en gardant la boutonnière fermée : pour la retourner côté endroit, il m'a fallu défaire les boutons depuis l'envers de la boutonnière... ce qui était un peu plus compliqué qu'à la normale, mais ainsi ma boutonnière était parfaitement placée et je n'ai même pas eu à refermer mon coussin avec une couture discrète. Simple, rapide, efficace !

Posté par grenouille010 à 09:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 avril 2013

Les sports d'hiver en question

Un billet un peu en retard alors que le printemps est (officiellement) là... 

A priori, peu d'options de vacances me semblaient aussi inintéressantes et anti-écologique que les sports d'hiver. Remontes-pentes, canons à neige, barres d'immeubles construites au pied des pistes, salage des routes, haute fréquentation hivernale qui bouleverse le biotope... D'où certains appels comme celui-ci ! Et pourtant... Malgré tous ces griefs, je suis allée dans le Jura pour ces vacances d'hiver. Et pas dans un vieux chalet en bois, non non : dans un club familial des années 70, où nous pouvions, pour la première fois depuis 4 ans, profiter nous-tout-seuls-les-parents de quelques moments de répit, tandis que miss faisait de la luge avec des copains et une animatrice.

bonhomme neige & montagneJe n'ai pas pris l'avion mais la voiture, je n'ai pas mis les pieds sur des pistes de descente, et j'ai globalement veillé à ne pas soutenir d'activités consuméristes dégradant le paysage. Et au final, cet essai ne m'a pas paru totalement malhonnête : écologiquement imparfait, mais raisonnable tout de même côté empreinte carbone. Ma réflexion sur la problématique "vacances" n'étant pas finie, je noterai donc les avantages et les inconvénients que j'y ai trouvés.

vvf2AVANTAGES

Un bâtiment collectif qui limite l'impact du tourisme sur le paysage : C'est vrai, l'immeuble ci-dessus est moche. Il a été bâti sur une hauteur un peu isolée d'un village, position très agréable pour ses occupants mais sûrement moins pour qui connaîssait le paysage auparavant. Néanmoins, l'habiter n'est plus un soutien éhonté à la construction neuve puisque la bâtisse date de plus de 30 ans... D'autre part, sachant que ce bâtiment contient 38 logements, que la saison d'hiver dure à peu près 5 mois pour cette structure, on pourrait imaginer qu'on évite plus de 600 chalets individuels si chaque famille présente cet hiver avait acheté un chalet pour y passer 1 semaine par an ! Combien d'hectares de construction cela représenterait-il? Il est donc clair que les logements collectifs de ce type minimisent le bétonnage : peu d'espace par foyer (des chambres avec éventuellement kitchenettes), équipement collectifs pour le reste - salle à manger, bar, salle de jeux, salle polyvalente, machine à laver en libre-service etc... C'est d'ailleurs le bémol que je mettrais à la construction dont j'avais parlé ici : une maison écologique, c'est bien, mais rentabiliser au maximum les structures existantes pour limiter la construction me semble encore mieux !

Possibilité de limiter ses déplacements au maximum : Nous avons cuisiné 100% bio dans notre kitchenette avec des courses faites pour la semaine, mais pour ceux qui avaient fait le choix de la pension complète, c'était encore un moyen intéressant de limiter les transports dûs aux courses, puisque la cuisine était collective. Notons aussi qu'il y avait possibilité d'acheter son pain sur place, et aussi un jour de "marché paysan" avec des producteurs du coin  : une bonne occasion d'acheter de très bons produits locaux sans se déplacer. Au final nous n'avons pris la voiture qu'une fois dans la semaine pour faire 3km, et c'était vraiment très très appréciable d'avoir de quoi manger et de faire des ballades magnifiques sans voiture.

raquettesx2Loisirs proposés à faible impact : Outre des cours de danse et de gym, le "village vacance" où nous étions proposait essentiellement des activités de ski de fond et de raquette. Quoiqu'il me semble que le ski de fond soit plus soutenable que le ski de descente (à vérifier) , nous avons opté pour les raquettes. L'intérêt étant de pouvoir se promener partout dans la forêt... Mais en même temps, comme le disait notre guide, si l'on ne veut pas déranger les animaux, mieux vaut ne pas trop sortir des chemins battus. Surtout que les raquettes ne sont pas du tout silencieuses, ça crisse! En tout cas les promenades suivaient des thématiques nature très sympas, comme la découverte de la forêt Jurassienne ou le repérage de traces animales dans la neige...

tracesTraces de : renard, chevreuil (dont on repère bien le sabot fendu), lièvre , et enfin morceaux d'épicéas grignotés et mis à terre par des écureuils affamés - d'autant que les cônes contenaient peu de graines cette année-ci.

INCONVENIENTS :

Mauvaise efficacité énergétique : Je n'avais pas de caméra à infrarouge avec moi pour vérifier l'isolation de la bâtisse, mais un simple coup d'oeil permettait de deviner que les lieux n'étaient pas à la page côté énergie : chauffages électriques de piètre qualité dans tous les logements, plaques chauffantes et vitrocéramiques dans les kitchenettes, et si les ampoules étaient fluocompactes et les fenêtres à doubles vitrages, on était quand même bien loin du logement passif ! Dommage, puisqu'en Montagne il fait froid et qu'on chauffe beaucoup... Dans le même ordre d'idées, il y avait même une petite piscine chauffée et dûment chlorée, ce qui d'un point de vue écologique n'a rien de très défendable. Maintenant, j'avoue qu'on en a bien profité tout de même - et nous étions loin d'être les seuls, ce qui au moins rentabilisait ce matériel énergivore!

piscine 2

Transports & Co2 induits par chaque voyage :

C'est le problème lié à toutes les vacances ou presque : la plupart des gens se déplaçaient en voiture, nous compris, ne serait-ce que pour emmener facilement des bagages encombrants. Et étant donné que tout le monde n'habite pas à la montagne... Ce qui conduit à des articles comme celui-ci, annonçant que le voiture est finalement le plus gros émetteur de Co2 des sports d'hiver. Je reste mesurée face à ce genre de bilan fait à la demande des stations de montagne elles-même, sachant qu'il ne prend en compte ni la construction des structures d'accueil (immeubles, restaurants et autres), ni les dégâts écologiques dûs à la fréquentation touristique... En tout cas ça reste un problème important, et c'est une des raisons qui nous aura fait choisir un massif pas trop éloigné de Paris, plutôt que de partir à l'étranger.

... S'y ajoutaient encore pour la restauration une nourriture ni bio ni très équilibrée (et sûrement pas végétarienne), pas encore de composteur (mais à venir), et bien sûr les matériaux utilisés dans l'aménagement intérieur n'avaient rien de particulièrement écologique...

18- pantalon Eider19- combi quechua

Grâce à leboncoin.fr, voici l'intégralité de notre équipement, achetée pour environ 80 euros (ce qui est déjà moins que le prix du pantalon) et quelques déplacements en métro... Il faut juste s'y prendre à l'avance pour tout glaner !

CONCLUSION :

En bref, en sports d'hiver comme pour le reste, tout dépend des options retenues et de son comportement personnel - pour s'y rendre tout d'abord (voiture pour nous, le train aurait été mieux), pour s'équiper (matériel de location pour les raquettes, vêtements de ski achetés d'occasion sur leboncoin pour grenouillette et moi, revendables l'hiver suivant ), etc. Il est clair que la solution la plus neutre en carbone serait 1) de ne pas partir en vacances du tout, 2) ou alors près de chez soi, 3) ou encore à pied, en vélo ou à cheval! J'avoue que la 1ère solution me bloque, que la 2e est difficile pour les parisiens, et la 3e compliquée quand on n'est pas très sportif avec des enfants en bas âge... La solution "club vacances", lorsqu'elle induit peu de tranports et reste mesurée dans sa conception me semble donc une solution plus intéressante qu'on ne pourrait le croire grâce à la gestion collective des équipements... A explorer avec réflexion, donc !

Posté par grenouille010 à 13:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 avril 2013

Dessous bios

Hé oui, encore du shopping... Parfois c'est parce qu'on tombe dans les filets retors de la mode, parfois c'est parce qu'il est difficile de faire autrement : les culottes d'occasion, ça ne se fait pas beaucoup, et j'avoue que je préfère acheter cette partie de la garde-robe en neuf. Peu de "spots" en coton biologique à ma connaissance : Monoprix, Verbaudet, Living Crafts... et l'original Adri ! Je croyais cette marque disparue, mais il semblerait qu'il n'en est rien puisque le hasard m'a fait tomber sur une vente privée mélangeant destockage et nouvelle collection près de chez moi...

17- adri chichis et souris13- printemps adri

Donc oui, j'ai dépensé des sous, car il s'agit de dessous à la fois jolis, rigolos... et increvables, car leur coton est de très bonne qualité, à la fois épais, doux et solide - c'est d'ailleurs pour ça que, contredisant un peu ce que je viens de dire plus haut, je donne les anciennes à l'institutrice de ma fille, sachant que pour dépanner les nombreux petits "accidents" qu'elle rencontre dans la semaine, c'est utile...

Et d'ailleurs ils sont tellements mignons, ces petits dessous, que je me suis permis d'en mettre un dans les oeufs de pâques de la semaine dernière, ça faisait très bien - et ça a ravi grenouillette !

16 - adri oeuf

Seul hic pour ceux qui les veulent : pour le moment le site ADRI en toujours en construction, et si j'ai trouvé leurs dessous sur divers sites de vpc, rien qui concerne cette nouvelle collection... Qu'en penser? Cela dit, les collection anciennes sont tout aussi rigolotes, et ont l'avantage d'être moins chères que les plus récentes, qui ont leur petit prix... Donc si vous recherchez des petits dessous enfants bien faits, pensez-y, car Petit Bateau a lâchement arrêté son éphémère collection bio !

Posté par grenouille010 à 14:08 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,



02 avril 2013

Totoro - chaussette

Voilà bien longtemps que je rêvais d'en faire un dans ce genre, et ma première expérience "chaussette" m'a bien motivée pour franchir le pas ... Pâques était un moment bien choisi pour qu'une petite fille en fasse la découverte, puisqu'il s'agit bien d'un animal des jardins - ici le jardin d'une mamie bretonne...

1 - Totoro jardin

Au passage mon astuce pour les oeufs de Pâques : histoire de contenir le chocolat dans des proportions raisonnables, mais afin que la chasse aux oeufs reste riche en découvertes, je mêle aux oeufs comestibles des oeufs décoratifs dont la plupart ont été trouvé en brocante : un oeuf-boîte qui contenait jadis du savon, des oeufs en bois décoré... Gros avantage des boîtes : on peut y mettre des surprises plus à son goût, comme des fruits secs... et elles sont réutilisables d'une année sur l'autre. Ce n'est pas particulièrement biodégradable, c'est le problème, mais voilà plusieurs années que je veux faire des boîtes en papier mâché et n'en trouve pas le temps... Quant aux oeufs dur je trouve ça un peu austère. Si quelqu'un ici a de bonnes idées, je suis toujours preneuse !

4 - oeufs bois 2- panier oeufs

Je me suis bien amusée à faire ce petit Totoro : c'est mon tout premier doudou, et ça me donne très envie de recommencer la fabrication en chaussette solitaire - surtout qu'il m'en reste encore pas mal dont je ne sais que faire ! La coupe était simple et facile à improviser, je me suis contentée de suivre des dessins pour broder (au feeling) des yeux et un ventre en molleton de jersey. Contrairement à l'original, je n'ai pas fait la base en resserrant la chaussette, mais en cousant un fond arrondi coupé dans ce qui me restait de chaussette : il m'a semblé qu'ainsi l'animal serait plus stable. Erreur tout de même : j'ai voulu coudre les détails AVANT rembourrage, et j'ai pu découvrir APRES que la bête avait des yeux relativement assymétriques. Mais je le trouve mignon comme ça malgré tout, et comme la grenouillette est loin de s'arrêter à un tel détail...

8 - Fabrication totoroLà où j'ai été plus astucieuse, c'est que bien qu'ayant fait le rembourage avec à peu près n'importe quoi (une chute de pull en laine - un bout de molleton issu d'un vieux sac de couchage - petits bouts de tissus variés), j'ai fait attention à lui donner une forme avant de le mettre dans la chaussette, car sinon cela aurait donné quelque chose de difforme, et non la jolie forme ovoïde de Totoro. Pour ce faire j'ai bien enveloppé et ficelé le tout de manière à conserver une forme de poire. Ainsi cela marche plutôt pas mal.

Et pour finir : puisque j'ai passé ce WE à la campagne, je le dis aux citadin(e)s comme moi qui ne savent plus à quel saint se vouer tant l'hiver est long : si si, c'est bien le printemps ! Il y a malgré tout quelques signes qui ne trompent pas... Espérons que nous retomberons dans les normales saisonnières à un moment !

9 - printemps 10 - primeveres

 

 

Posté par grenouille010 à 22:59 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 février 2013

Bijou express

Je ne mets quasiment plus de bijoux depuis des lustres, mais je ne sais pas ce qui m'a pris, l'autre jour, j'ai eu envie de porter quelque chose d'élégant sur de jolis vêtements. Quelque chose de nouveau, de jamais mis, histoire de célébrer un joli moment.

34 - Bijou Montre a breloques PLJ'avoue : je n'ai pas sorti ce bijou de totalement nulle part, j'avais chiné un beau jour la jolie petite montre en argent en me disant que j'en ferai un de ces jolis bijoux surranés qu'on voit en ce moment. Mais il me manquait toujours la chaîne : en farfouillant dans mes affaires, j'ai trouvé un vieux médaillon de famille avec sa chaîne : pourquoi ne pas associer le tout ? Voilà une manière contemporaine d'arborer le portrait de mes grands-parents, que je n'avais jamais osé porter jusque-là... Enfin pour finir, j'y ai associé une de ces anciennes pièces trouées dont je n'avais jamais osé me débarrasser, ainsi que deux petites perles récupérée sur un autre sautoir chiné. Le tour était joué : un résultat tout à fait à mon goût. L'idée du médaillon à photo m'enchante d'ailleurs tellement, que je me dis que je devrais glisser une photo de famille récente dans le dos de la montre, à l'endroit qui permet d'accéder au mécanisme !

33 -Montre 3 facettesLa morale de l'histoire étant : amateurs(trices) de bijoux, pourquoi acheter autant de perles de provenances douteuses dans les magasins spécialisés ? Alors que les brocantes, les sites de petites annonces croulent littéralement de vieux bijoux en parfait état dont ne veulent plus leur propriétaire... Ils sont démodés ? Qu'à cela ne tienne, il n'y a tout de même rien de plus facile à recycler que les perles !  D'autant que les styles se recyclent très bien aujourd'hui - où nous reprenons sans originalité les trouvailles des 60,S, 70'S, 80'S... Si vous n'osez pas vous lancer, sachez que les tutos existent par légions. En voici quelques-uns :

- liste des outils à utiliser quand on fait ses bijoux - site commercial mais explications claires.

- Comment faire des bijoux avec des "perles non enfilées" : la base du bijou "qui fait pro"

- Comment faire le bijoux ci-dessus de façon plus aboutie - allez voir si comme moi vous aimez ce style, c'est très réussi. Plein d'autres tutos passionants sur cet excellent site quoi que commercial.

- Sous le nom de "bracelet bohème", coeur d'artichaut donne aussi sa version du "wrap bracelet" qui fait fureur en ce moment, et dont on trouve de multiples versions sur le net, dont celle-ci avec une chaîne type "bonde d'évier", ou celle-ci qui peut aisément comme la première se faire avec des perles de récup'.

- Pour le reste allez vous faire une idée dans un lieu comme ici de vos propres coups de foudre, mais les possibilités sont légions... et je n'ai pas abordé les matériaux de récup' qui ne proviennent pas directement de bijoux, et qui mériteraient un post à part entière - si ce n'est une dizaine de posts...!

Tiens... Tout ça m'a donné envie d'en porter à nouveau, des bijoux !

Posté par grenouille010 à 09:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 février 2013

Caches-pots anti frimas

Cela fait pas mal de temps que je collectionne les chaussettes esseulées avec diverses idées de bricolage en tête, mais quand j'ai croisé cette jolie idée (et aussi ), j'ai su tout de suite que j'allais la mettre en pratique. Idéale pour un hiver qui s'éternise : voilà des jacinthes qui auront les pieds bien au chaud !

5 - Jacintes PLC'est une idée géniale comme on les aime : zéro conso, zéro couture, pas de matériel autre qu'une paire de gros ciseaux. Réunissez juste quelques chaussettes solitaires à votre goût, et autant de bouteilles plastiques que de chaussettes pour faire les pots. On coupe la chaussette au niveau du pied, la bouteille à la hauteur voulue, on enfile, et zou : plus qu'à retailler la chaussette si elle fait des des plis et c'est tout. Normalement, ça tient tout seul grâce à l'élasticité des mailles.

6 - Jacinthes GP plongée 7 - Jacinthes pied au chaud

Et si votre conscience écologique vous interdit la consommation de bouteilles d'eau, vous pouvez comme moi descendre au pied de votre immeuble pour fouiller discrètement dans la poubelle de recyclage - prendre un air décidé, au cas où vous croiseriez un voisin, et qui sait : peut-être découvrirez-vous d'autres adeptes de travaux manuels? Maintenant, sachez que les bouteilles de lait, de shampoing ou de liquide vaisselle font très bien l'affaire également.... Et cerise sur le gâteau, vous pourrez facilement changer la déco au gré de vos humeurs et des couleurs de vos chaussettes en perdition!

Posté par grenouille010 à 09:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

04 février 2013

Costume facile de petit chat

Puisque c'est bientôt mardi gras, voici un déguisement réalisé pour un anniversaire costumé. J'avais demandé à grenouillette ce qu'elle souhaitait, pensant que le déguisement de princesse promis de longue date - et toujours pas démarré - sortirait gagnant. Que nenni ! Ce fut "cloporte" ou "O'mallet des aristochats".... La "période rose" qui me désespère tant se serait-elle interrompue?

8- costume de chatJ'ai sérieusement réfléchi au costume de cloporte, mais j'avoue avoir buté sur les antennes et l'austérité globale de l'animal - comment identifier le cloporte du premier coup d'oeil ? Le chat m'a donc paru plus accessible, surtout O'mallet pour qui il suffisait de trouver des vêtements marron fatigués : collant et T-shirt tachés ou décolorés, vieux T-shirt troué où découper la queue et les oreilles, chute de molleton blanc appliqué pour faire le ventre. Les crayons pour le maquillage ont servi à compléter le visage, de façon simple et rapide. Le seul achat fut le serre-tête pour fixer les oreilles, car je n'en possédais pas.

9- Costume de chatGP profilLa seule "difficulté" consiste peut-être dans la fabrication de ces oreilles, mais franchement je les ai trouvées aussi facile à faire que le reste. Il suffit de prendre un peu de fil de fer que l'on fixe au serre-tête pour la forme des oreilles - seul point délicat, recourber le fil de façon à ce qu'il n'ait rien de blessant pour l'enfant. Ensuite on assemble deux triangles de tissu où l'appliqué blanc est déjà posé pour signifier l'intérieur des Oreilles - t-shirt troué et chute de molleton blanc. On laisse un des côtés ouvert, celui du bas des oreilles, on retourne et on glisse sur le fil de fer en faisant un rentré que l'on fermera à la main. J'ai mis un peu de ouatine à l'intérieur pour leur donner du volume, sans que ce soit indispensable.

10 - TUTO costume de chatPour la queue j'ai repris mes chutes de t-shirt et molleton que j'ai assemblées, puis une fois retourné j'ai rempli de kapok et cousu comme j'ai pu sur le collant, en faisant attention à garder un tracé à peu près rond. Enfin, je me suis amusée à faire un appliqué blancsur le t-shirt pour signifier le ventre, avec un bouton pour le nombril... Pour d'autres finitions rigolotes, on peut prendre de vieilles moufles et vieilles chaussettes sur lesquelles coudre des coussinets. Je n'en avais pas, mais même sans, mon petit chat se sentait tout à fait à l'aise dans son costume récup' !

Note sur le maquillage : Je suis souvent surprise de voir que beaucoup d'adultes pensent aux produits de beauté bios pour eux-même, et n'y songent pas au moment de maquiller leurs enfants ! Pourtant ces produits sont tartinés en grande quantité et restent longtemps sur la peau... Donc restez vigilants! On trouve assez facilement ces crayons sans paraben, un minimum sachant qu'une proposition de loi visant à les interdire a été votée en France en 2011 - ce n'est pas encore effectif à ma connaissance. Sinon la meilleure marque que j'ai trouvé pour le moment est clairement celle-ci qui a reçu un vrai label bio (bdih), malheureusement plus difficile à trouver. En tout cas, avis aux mamans! Pensez aussi à sensibiliser les maîtresses, car le maquillage est habituel dans les écoles, kermesses et autres, et que le paramètre "santé/écologie" est souvent oublié dans ces moments festifs !

Posté par grenouille010 à 09:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

28 janvier 2013

Les aléas du parquet ancien, épisode 2

 Je vous avais laissés la dernière fois sur nos 5 premiers mètres carrés de parquet à chevrons récupérés dans notre propre appartement, mais voilà... Il restait encore 15m2 à recouvrir, et plus aucune latte de chêne sous la main ! Il aurait donc été simple de commander de belles lattes toutes neuves en chêne de France certifié FSC, une démarche plus qu'honorable. Sauf que voilà : ici, on voulait de la récup' ou rien. Ca peut être chic, la récup', je trouve :

40 - PL appart parquet  41 - Raccord chevrons autre sens

Parquet pas encore ponçé ni ciré, sans plinthes ni autres finitions. Ci-dessus, l'astuce qui nous a permis de mettre des chevrons d'une dimension différente dans l'entrée : poser les chevrons en sens inverses de ceux du séjour.

42 - Cuisine  43 - tomettes & parquet

L'un des enjeux de cette pose de parquet était aussi l'inclusion de tomettes en terre cuite (toujours de récup') à l'endroit du coin cuisine. Il manque un encadrement en bois pour une jolie finition, en attendant on se prend les pieds dans la rainure de temps à autre...

L'homme-grenouille a donc passé plusieurs semaines à éplucher Le Bon Coin pour trouver quelqu'un qui se débarrasserait de son vieux parquet à chevrons pour un prix raisonnable, et de préférence taillé dans des lattes de 10,7cm pour raccorder avec notre parquet d'origine - comme par hasard une largeur assez atypique, sans doute du 11cm qui s'est rétracté. Nous y passerons pas mal du temps, car malgré le nombre d'annonces, la plupart des gens ne savent pas que le parquet à chevrons se numérote d'une part, et d'autre part espèrent souvent revendre cher un parquet en trop mauvais état. Ce à quoi il faut vraiment faire attention, sachant que le temps de pose sera en conséquence!

15- Parquet a ne pas acheterExemple de parquet à ne pas acheter : suite à de nombreux ponçages avec des ponceuses "spéciales parquet", souvent trop radicales, beaucoup de languettes de bois ont sauté sur les bords. Le bois au dessus de la rainure est devenu trop mince, et seule une petite partie des lattes sera récupérable.

Pour notre entrée, l'homme-grenouille se décide pour un parquet non numéroté, qui a été stocké en vrac dans une cave, car celui-ci est peu cher et en relativement bon état. Même galère que pour mon bureau, il a fallu refaçonner en bonne partie les lattes, et comme un revêtement avait visiblement été collé-agrafé dessus, nous avons dû également retirer chaque agrafe à la main et tout décaper... Une opération qu'en bons citadins, nous avons menée tambour battant dans la cour de notre immeuble, et qui nous a largement donné l'occasion de nous faire connaître de nos voisins. A part ça, points positif, le bois est en bon état et la largeur assez proche de nos lattes d'origine...

16- brico 1 17 - brico 2

Grenouille citadine est fière de vous annoncer qu'elle porte un T-shirt en coton bio (Somewhere), un jean en coton bio (Muji) et une paire de sandales d'occasion (Le Bon Coin). Le T-shirt de l'homme-grenouille est en coton bio également (La Redoute). La ponceuse à bande vient de la collection d'outils personnelle de l'homme-grenouille. Ceci était un message à caractère fort peu commercial.

18 - brico 3Lattes désagrafées et pré-poncées après une bonne après-midi de boulot - pour 5m2.

Restait le côté cuisine du séjour, la partie la plus compliquée car il fallait raccorder le nouveau parquet à celui du salon, ce qui nous faisait assez peur, à la fois pour les risques de décalage des lattes, et pour le coloris du bois. L'homme-grenouille trouve finalement un parquet qu'il peut aller voir sur place avant dépose, qui est en bon état, et qui sera déposé correctement puisque notre aide-menuisier attitré participera à sa dépose.

18-2Parquet ex cuisine bureau a trierLe parquet déposé et numéroté : fils bleus pour les lattes de droite, rouge pour les lattes de gauche...

Pour le lambourdage, L'homme-grenouille a encore évité le lambourdage traditionnel en utilisant des techniques mixtes en fonction de son inspiration. Sur la partie la plus irrégulière (où nous avons fait passer nos câbles électriques), il a fait comme dans mon bureau et l'entrée : une chape légère sur laquelle furent vissées de très fines lambourdes de chêne. Pour la majeure partie de la pièce, histoire de ne pas peser lourdement sur les poutres de l'immeuble, il a fabriqué un genre de treillage de bois.

Pour commencer, voilà une première pose de lambourdes "à la verticale" légèrement plâtrées pour rester en place.

19 - séjour20 - séjourCôté séjour, on aperçoit l'autre partie du parquet, celle qui était en bon état, et à laquelle il faut se raccorder. A ce moment des opérations, il vient tout juste d'être poncé et huilé-ciré.

Après avoir comblé les interstices avec du chanvre, il a ensuite posé de plaques d'OSB par dessus, puis encore de fines lattes vissées "à l'horizontale", servant de lambourdes et sur lesquelles seraient donc ensuite fixés les chevrons.

22 - séjour OSBL'OSB n'était pas indispensable, mais plus simple pour ajuster les fines lambourdes en fonction de la longueur des chevrons... - il manque malheureusement la photo avec les lambourdes et la pose des chevrons en compagnie du menuisier, on était au bout du rouleau à ce moment! Pourtant, il y avait moins de façonnage à faire cette fois, le parquet ayant été correctement déposé...

Les dimensions ne sont pas exactement les même que notre parquet d'origine, à un poil près, mais nous décidons de l'endroit où le décalage devra être invisible (la partie qu'on voit en arrivant dans la pièce), et celui où le décalage sera moins perturbant pour l'oeil (les recoins). Et effectivement, je ne crois pas que ça se remarque beaucoup...

44-parquet presque raccordRaccord des deux parquets : il y a ici un léger décalage - et plus à d'autres endroit encore. Le parquet d'origine a reçu sa finition tands que le "nouveau" est encore brut.

Grand plaisir par rapport à autrefois : aujourd'hui le parquet est absolument droit et ne grince plus, tandis que certaines reprises disgracieuses ont enfin disparu... Côté "lambourdage expérimental", nous sommes très contents : l'homme-grenouille ne procéderait pas autrement si c'était à refaire. Et quelle satisfaction de marcher sur un sol dont nous connaissons chaque latte! Nous avons certes donné du temps, et parfois même de l'énervement... mais ça reste totalement payant. Au final, ce parquet nous a coûté 3 à 4 fois moins cher que ce qu'annonçaient les devis que nous avions fait faire dans un moment de découragement... Et quand on voit le chemin parcouru, bon...

19a - sejour avant

Posté par grenouille010 à 09:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,



Fin »