J'ai eu souvent eu la surprise d'entendre des collègues me dire : "C'est peut-être pas écolo, mais... se passer de sèche-linge, en ville, c'est juste pas possible !".
Notons que je comprends parfaitement leur problème : nous habitons dans une ville où les appartements sont  généralement tout petits car chers. Du coup le séchoir à linge plein de fringues mouillées étalé dans le séjour, bof-bof...
Voui voui, la grenouille comprend et elle est parfaitement d'accord. mais est-ce une raison pour se rabattre sur la première solution commerciale ultra-énergivore ? Car, ainsi qu'il est rappellé ici : "Un sèche-linge consomme en moyenne de 400 à 500 kWh par an, il représente donc à lui seul 15 % de la consommation électrique annuelle moyenne d'un ménage, hors chauffage. Ce qui est considérable". Ca vaut quand même peut-être le coup de se demander si on ne peut pas faire mieux, non ?

photo_2_1  u_02799292

En fait il y a quand même pas mal de moyens pour sécher son linge sans que ça prenne trop de place. Il y a le petit séchoir de ce genre, qu'on peut accrocher à la fenêtre ou derrière porte. Bon, à la fenêtre, on peut ne pas aimer si on donne sur une des rues les plus passantes de la ville, mais personnellement, sur cour, je n'ai pas honte ! Sinon, les meilleurs systèmes sont ceux qui permettent d'accrocher le linge au-dessus de la baignoire. Il y a les enrouleurs à corde, mais je n'ai jamais trouvé d'appareil de ce genre de bonne qualité, ce qui fait que les cordes se détendaient ou cassaient rapidement - dommage, car ils ont l'avantage de se faire discrets lorsqu'on n'en a plus besoin. Enfin, il y a le bon vieux séchoir suspendu qui me plaisait bien... Mais qui, s'il est mal conçu, pendouille quand même plus bas que le plafond, au risque de vous gêner au moment de la douche (on remarquera sur le lien que les cordes à chaque bout se rejoignent en V inversé, et c'est là que le bât blesse). Nous avons trouvé le nôtre chez le suédois, pas mal, structure légère et discrète, mais affligé de ce même problème... Impossible à admettre avec une salle de bain basse de plafond !

Qu'à cela ne tienne ! Monsieur grenouille a pris son courage a deux mains, a farfouillé dans les magasins de bricolage pour y trouver des poulies, a sorti sa perçeuse, et voilà...

41_sdB_sechoir    42_sdb_sechoir

 

Le système à poulie, version "au moment d'étendre le linge" et version "linge étendu-suspendu"... (Ah, euh, oui oui, il y a un rideau moche tout défait pour la douche, la cloison amovible en verre est toujours et encore en projet !)

Et c'est franchement pratique :  la machine à laver est juste en face, intégrée dans un  genre de "plan de travail", je n'ai qu'à me tourner pour y prendre le linge : c'est encore plus simple qu'avec une corde à linge dans le jardin ! Pour éviter trop de repassage, c'est simple aussi : il suffit d'étendre soigneusement les vêtements, de les défroisser, et ils sont sans plis (ou presque, pour les chemises) une fois secs.

43_sdb_sechoir

44__sdb_sechoir

Détails sur les photos qui précèdent du système de poulies : a) la partie où pend un crochet au bout d'une cordelette, qui va nous permettre de monter-descendre le système - le crochet se fixe sur un gros cavalier fixé dans le mur b)  le système au bout. En fait pour ceux qui ne veulent pas se lancer dans des modifications, le système à 4 poulies ci-dessus existe déjà ici. Le système est vraiment meilleur, car même avec un plafond haut, du linge de grande taille comme pantalons, couettes etc menaceront toujours de vous chatouiller la tête. Donc plus ils sont haut, et plus vous serez tranquille !

Et je tiens à contrer une remarque un peu faux-cul qu'on m'avait faite "Oui mais je n'ai pas de fenêtres dans ma salle de bain, et le linge qui sèche crée de l'humidité". Heu... Mais est-ce que ce n'est pas la même chose avec un séchoir électrique, au fait? Par condensation, il laisse toujours de l'humidité dans l'air ambiant, et il faut donc aérer. Alors, vraiment, je ne vois pas le bénéfice, surtout si ça fait grimper la facture électrique... et qu'il faut s'embêter avec des pannes!