Dans une Amap, les gens, ça va, ça vient. Il y a les fidèles, bien sûr, mais aussi les gens qui testent, ceux qui ne sont pas sûrs de pouvoir suivre la saisonalité, la régularité, etc... Et puis il y a, parfois, heureusement très rarement, ceux qui tombent de la Lune, qui sont venus parce que c'est à la mode, et qui d'un coup, déclarent  horrifiés "C'est lamentable, les légumes sont pleins de terre!"

24___patates_terre  25___poireaux_terre

Il y a quelques années, j'aurais sauté au plafond en entendant ça. En fait, j'y étais un peu préparée par l'homme-grenouille qui, vrai parisien de Paris, préférait jadis acheter les légumes en barquette "parce que c'est plus hygiénique"... Mieux vaut entendre ça que d'être sourd, certes, mais ça fait quand même mal dans la mesure où la superbe barquette qui entoure lesdits légumes est un des déchets les plus stupides de notre société de consommation, bête dérivé du pétrole destiné à finir à la poubelle dès que possible. Sans compter le fin argument de ma mère, qui sait  d'expérience que  dans la barquette, les produits du dessus sont les plus beaux, tandis que ceux du dessous sont souvent moisis ou pas mûrs - en plus malgré ses trous le plastique ne leur permet pas tant que ça de respirer, ce qui accélère leur pourrissement...

Alors, oui, on peut se poser la question : pourquoi la barquette serait-elle "plus hygiénique", au fait ! ? Parce qu'il n'y a plus de vilains germes dessus ? Soit. Mais avec quoi ont-ils été lavés, au fait ? Mais oui, voilà : ils passent dans une usine spécialisée dans le nettoyage, qui, à grand renfort d'énergie, d'eau et de chlore (autrement dit de l'eau de javel, pas franchement bio), les brosse manu militari et rejette des légumes nickel et luisants, moins aptes à la conservation... On peut penser ce qu'on veut sur l'innocence pour notre santé de la dose de chlore employée, mais je suis encore moins sûre pour ma part de l'intérêt de cette substance pour l'environnement. Et comme la barquette sous vide ne me rassure pas, et que je sais que la terre sur les légumes permet de les conserver plus longtemps... Eh bien, je fais benoîtement à l'ancienne, en les lavant bien à la dernière minute sous un filet d'eau - petit rappel, on ne laisse surtout pas tremper les légumes pour les laver, à cause des vitamines hydrosolubles qui pourraient être tentées de s'échapper ! Ce lavage soigneux d'une vingtaine de seconde suffit tout à fait s'il n'y a personne d'immuno-déprimé dans votre entourage... et franchement, c'est pas ça qui va vous faire perdre du temps en cuisine !

26___navet_g_ant  27___carotte_bizarre

Autre petit détail qui fait que les légumes sont "moins beaux" - moi je dirais "plus beaux"... c'est qu'ils ne sont pas non plus triés en usine pour mettre de côté tout ce qui est petit, atypique et cabossé ! Alors OK, les patates en forme de coeur, les carottes à 3 pointes, ce n'est pas ce qu'il y a de plus facile à éplucher... En même temps, c'est tellement joli, tellement rigolo ces petites fantaisies de la nature, qui change du formatage des légumes d'usine ! Oui oui, on trouve de tout, des choses qu'on ne savait pas, des navets géants comme celui ci-dessus qu'on a dû écouler en trois fois, des bébés betteraves pour la dînette, des légumes dont les fanes énormes se cuisinent, des courgettes montées en graines... mais voilà, c'est le principe : ici, on mange tout ce qui est mangeable dans la récolte à laquelle on a participé financièrement, pas de gaspillage alimentaire ! Et c'est pas pour dire, mais je préfère comme ça : au début on peut paraître un peu surpris, mais après, ce sont les légumes calibrés qui semblent "louches" !