Je l'avoue, je n'ai pas été systématiquement une inconditionnelle des vêtements de seconde main. Quand j'ai commencé à gagner correctement ma vie, j'étais tellement heureuse de pouvoir m'acheter des vêtements neufs comme en portaient mes collègues, que j'ai délaissé les fripiers qui m'avaient tant dépannée étudiante... Pourtant, à la naissance de grenouillette, ça m'est revenu: je trouvais tellement idiot d'acheter du neuf pour un petit champignon qui grandit si vite qu'il ne portera ses vêtements qu'1 à 6 mois...!
J'ai donc récupéré la layette que les amis pouvaient me donner, et j'ai complété en fouillant sur les sites d'occasion. Il faut dire que ceux-ci évitent beaucoup de gaspillage, comparé à l'époque où ils n'existaient pas encore : cadeaux ne correspondant pas à la saison, erreurs d'achats, tailles trop petites, le rayon enfant propose de nombreux vêtements jamais portés. Et même déjà portés, il sont encore souvent en très bon état... et pas forcément tristes, démodés, fripés comme semblaient le croire des collègues à moi ! La preuve avec cette garde-robe récente :

15___citadine 16__berger

  17___flash  18___cool

35___robe_velours  34__Myrtille_nounours

37___short_t_shirt  38___robe_jaune_verbaudet

Tout n'est pas là, car j'ai voulu ne mettre que des tenues d'occasion de la tête au pieds (à part les collants) et j'achète encore une partie en neuf. Mais il y a eu pas mal de vêtements que j'adore, comme le cardigan à pression Agnès B,  la chemise rouge à pois, les confortables petites chaussures beiges "pom d'api"... Certains étant de belle facture, et même en coton bio, puisqu'aujourd'hui il est possible d'en trouver d'occasion - comme le jean délavé, le sous-pull marron, la robe jaune, le short à volants... Ca marche aussi pour les jouets, comme le nounours rouge qui fut longtemps le prèf' de prèf' de ma fille (également sur la photo), et pour lequel elle a eu le coup de foudre dans un entrepôt d'Emmaüs - à notre grand dam, car il s'agit d'un cadeau commercial made in china dont les teintures ne nous ont jamais trop inspiré confiance... Mais bon, en général, le jouet d'occasion reste une bonne démarche !

L'occasion pour ma fille m'a tellement réjouie que ça m'a incitée à m'y remettre pour moi-même, doucement mais sûrement. Pour acheter des vêtements de femme enceinte quand ce fut le moment, puis des chaussures, un caban, des pulls, récemment des blouses - manquent pas mal de choses ci-dessous.. On trouve de tout et pour tous les goûts, de toutes façons! Voici chez PIGUT d'autres exemples, découverts peu de temps après avoir prévu ce billet!

36___fringues_2nde_main

ASTUCE : Comme partout, la période des soldes est une très bonne période d'achat ! En effet, la majorité des gens se précipitent dans les magasins en rêvant de bonnes affaires... et pendant ce temps, les occasions sont d'encore meilleures affaires, car peu de gens s'y intéressent à ce moment-là. Donc il y a peu de concurrence, même sur les objets de qualité. D'ailleurs, pour acheter au mieux, prenez-vous y une saison à l'avance : les vêtements d'été ne marchent pas du tout en hiver et vice-versa.... tandis qu'à l'inverse, un brusque changement de température est à éviter absolument : si le redoux vient demain, tout le monde se précipitera sur les t-shirt, casquettes, et vous ne trouverez plus rien d'abordable ! Notons une réserve, tout de même, sur la saison d'avance : si votre enfant prend soudain des centimètres et dépasse la taille attendue... votre stock de vêtements d'avance est bon à revendre directement ! C'est un petit coup de roulette russe !