Je pense que personne n'est passé à côté de la polémique faisant suite à la campagne de France Nature Environnement à l'occasion du salon de l'agriculture, car tous les médias la relaient. Néanmoins, je me ferai un plaisir d'exposer ici celle de leurs affiches que je préfère :

 

bonnesvacances

Ayant passé toute mon enfance et adolescence en Bretagne, je peux dire qu'elle m'a parlé tout de suite et sans ambiguïté : elle m'a même fait rire tellement j'ai trouvé ça bien vu, reprenant à sa sauce les clichés balnéaires répandus par les professionnels du tourisme... alors que toute personne fréquentant de près le bord de mer peut voir régulièrement les vagues mousser de phosphates, se trouver interdit de pêche aux coquillages pour cause de pollution et ramasser nombre de déchets plastiques sur le sable. Bref, la mer n'est pas si propre que l'image collective voudrait le croire, et il est clair que l'agriculture intensive y tient sa part de responsabilité.

Néanmoins, il y en a qui rigolent moins : le conseil régional de Bretagne a décidé d'assigner FNE en Justice alors que la Bretagne n'est pas spécifiquement visée dans cet affiche - mais étant donné qu'il s'agit de la première région touchée par les algues vertes, sans doute les élus bretons n'ont-ils pensé qu'à leur région en voyant l'affiche !
N'empêche, le président du Conseil régional en question dit prendre cette décision "au nom de l'intérêt de la défense des bretons", et je trouve ça bien gonflé de sa part ! Et les bretons qui rêvent d'une Bretagne propre alors, qui défend leurs intérêts? Pas les élus, visiblement...

Quant aux agriculteurs, je ne vois pas pourquoi ils se sentiraient visés ! D'une part je doute que les agriculteurs bio aient le moindre problème personnel avec cette campagne, et quant aux autres, ce ne sont pas eux ma foi qui ont diminué cette année les aides à l'agriculture biologique ni qui donnent des primes à l'élevage......

Porcs_intensif

Et Nicolas Sarkozy a beau dire que cet campagne met à terre le travail fait entre agriculteurs et associations pour diminuer les nitrates en Bretagne, il semble oublier que c'est l'Etat qui a récemment voté l'amendement pour faciliter l'installation des porcheries géantes en France... Cette campagne ne serait-elle pas plus une piqûre de rappel pour dire que malgré les promesses rien ne bouge réellement ?

Car tandis que la Bretagne et l'Etat crient haro sur l'association environnementale, l'ONU tirait il y a quelques jour la sonnette d'alarme : "Le cas des phosphores et des plastiques marins mettent clairement en évidence le besoin urgent (...) d'effectuer une transition mondiale vers une économie verte plus efficace en terme de ressources afin de réaliser un développement durable et s'attaquer à la pauvreté". De fait, le fond de la campagne de FNE ne dénonce rien que des problèmes connus de tous.  Mais il est tellement plus facile de crier au scandale que de s'attaquer aux vrais problèmes...