Je n'étais guère active ici ces derniers-temps, mais ce n'était pas faute de choses à y noter, en tout cas côté cuisine. En même temps, j'étais suffisamment mobilisé pour ne plus trouver le temps : on vient de me diagnostiquer une maladie auto-immune, qui à ce jour n'a rien de tracassant, mais qui pourrait s'avérer pénible si persistante. Du coup je passe pas mal de temps à me renseigner, à chercher d'où ça vient, ce que je peux faire, etc. Or, dans mon cas, comme dans celui de nombreuses maladies auto-immunes, il semblerait que l'éviction des produits laitiers, du gluten et du maïs puissent avoir des effets très positifs. Donc ni une ni deux, me voilà au même régime ou presque que de nombreux allergiques : s'il y en a qui lisent ce blog, il peuvent être assurés de mon soutien ! 

En tout cas, heureusement que je cuisine beaucoup, car sinon cette résolution aurait pu me paniquer ! Mais pour le moment, je la prends plutôt comme un challenge culinaire intéressant. A vrai dire j'ai déjà eu un flop, le "burger de lentilles sans chapelure", mais pas mal de réussites aussi, comme mes premier gnocchis sans gluten qui ont vraiment été faits sans réfléchir et se sont avérés délicieux !

2__gnocchis 3__sauge

4__aide_culinaire

J'ai même eu une gentille petite aide culinaire qui, si elle n'a pas été une stakhanoviste du gnocchi/heure, s'est (re)découvert une grande passion pour la patouille... et a vécu sa première fierté de cuisinière - très efficace sur l'appétit d'une deuzans qui refuse régulièrement d'entamer son assiette !

Et sinon, j'ai réalisé en la faisant que j'aurais dû faire cette recette ainsi bien plus tôt, puisque grâce à la farine de pois chiche ces gnocchis sont une autre façon de consommer des légumineuses, intéressantes pour leurs acides aminés complétant ceux des céréales - et donc leurs protéines. J'avais mis de la farine de riz de peur que celle de pois chiche soit un peu forte, mais comme il n'en était rien, la prochaine fois ce sera tout pois chiche !

Gnocchis pour 2-3 personnes :

500g de pommes de terre farineuses ou au moins « un peu vieilles »

100g de farine de pois chiche

50g de farine de riz complet

1 CC de gomme de guar

Semoule de riz

Pour la sauce :

Huile d’olive

Quelques feuilles de sauge fraîche (8-10, à voir au goût)

sel

 Faire cuire les pommes de terre à la vapeur dans leur peau. Prendre le temps de les laisser refroidir et sécher un peu à l’extérieur du panier vapeur, puis enlever la peau et les écraser en purée.

Ajouter les deux farines et la gomme de guar et mélanger vigoureusement à la main, jusqu’à obtenir une pâte compacte.  A partir de ce moment, il est bon de se laver soigneusement les mains, puis d’enduire le plan de travail de semoule de riz, ainsi que les mains, avant de démarrer la suite ! La semoule évitera d’avoir une pâte qui colle trop : ne pas hésiter à en remettre un peu dès que la pâte redevient collante.

 Rouler un long boudin de pâte puis tranchez-le en petit morceaux  de la taille des gnocchis. Pour ma part, au début j’essayais de rouler la pâte exactement aux diamètres du gnocchi : mais ensuite au moment de le rouler sous une fourchette, elle s’étalait encore plus et c’était moins joli. Donc aujourd’hui je coupe plutôt des carrés approximatifs, et c’est en les roulant au creux de ma main avec l’intérieur de la fourchette qu’ils prennent leur forme : ainsi, en les écrasant un peu, les stries du gnocchi se marquent mieux.

Mais il faut plusieurs fois avant d’avoir le coup de main, c’est sûr !

 Cuire ensuite les gnocchis d’en de l’eau bouillante salée : il ne faudra que quelques minutes pour qu’ils remontent à la surface et soient cuits. Au moment de les passer je met un filet d’eau froide dessus, histoire qu’ils ne collent pas trop.

 Pour la sauce, je me suis contentée de hacher 8 ou 10 feuilles de sauge dans de l’huile d’olive avec un peu de sel, et d’en mettre une ou deux cuillères directement dans l’assiette. Au passage je ne connaissais pas du tout le goût de la sauge, c'est fort et délicieux, une découverte : du coup j'ai haché tout le bouquet pour le conserver dans de l'huile, il risque de resservir très vite !

 

A ce stade je voulais prendre en photo les gnocchis dans leur sauce mais... l'homme-grenouille est arrivé, la grenouillette criait "Papa, papa, y'a des gnocchis!".... et je ne sais pas très bien ce qui s'est passé, mais il n'y a plus rien eu à photographier en 5mn !