Lorsque je m'égare dans les rayons cosmétiques, j'hallucine toujours de voir que le savon "en bloc" est en voie de disparition ! Mais qu'est-ce qu'on leur trouve donc, à ces savons liquides ? Ils sont plus chers car il y a moins de produit dans plus d'eau; comme ils sont liquides on a tendance à mal doser et à en utiliser plus; et enfin ils nous procurent la joie d'alimenter l'incinérateur de plusieurs milliers (millions?) de flacons plastiques par an! Pourquoi donc bouder le savon si compact, si minimaliste avec sa mince enveloppe de papier ? En plus il ne reste pas glissant longtemps, pour peu qu'on songe à le déposer sur le porte-savon ad hoc à la fin de la douche ou du lavage de mains...

7 - porte savon douche  6 - Porte-savon

(ici une photo du meilleur porte-savon de douche que je connaisse, et qui nous a demandé de courir les magasins pour le trouver : le porte savon en faience intégré dans le carrelage, avec son petit trou qui permet d'écouler l'eau directement dans la baignoire... Même si la version "soucoupe", à côté, reste sympathique... mais plus efficace quand on pose le savon sur une loofah!)

La seule difficulté avec le savon, si on n'a pas le temps de le faire soi-même (comme ici, ou autres sites, les pistes ne manquent pas!), c'est de trouver quelque chose qui soit sain, 100% biodégradable, et ne contienne pas d'huile de palme ! Car comme chacun le sait, l'huile de palme n'est intéressante ni pour la pression qu'elle exerce sur l'environnement (voir ici), ni pour la qualité de ses acides gras saturés (voir là). Et comme il s'agit d'un produit de l'autre bout du monde, fabriqué dans des conditions pas forcément éthiques.... Comment faire mieux ?

La solution aurait pu être le savon de Marseille, mais hélas... Le savon de Marseille n'est plus forcément fait en France (l'appelation n'est pas d'origine contrôlée, voir "définition officielle" ici), pas forcément bio ni même naturel - voir la composition des "le petit marseillais", avec ses BHT, sodium hydroxide, parfum de synthèse... sauf erreur, tous contiennent de l'huile de palme: les savons de Marseille "à l'huile d'olive" sont composés de 72% d'"huiles", elle-même composées à 30%... d'huile de palme!

Une vraie déception: je ne comprends pas qu'il n'y ait pas UN SEUL fabriquant de savons de Marseille qui utilise une recette pure huile d'olive, comme à l'origine... Pourtant, en cherchant bien, on peut trouver des savonneries artisanales, locales, qui font des savon sans huile de palme, aux ingrédients parfois locaux, bios ou les deux :

Chez Aromanature, il y a de l'huile de palme sud-américaine presque partout... sauf dans un savon "100% olive". Une composition suffisamment simple pour que je me sois empressée de leur en acheter 5 d'un coup: huile d'olive espagnole, infusion de camomille... et c'est tout !!! A l'usage ce savon est hyper doux pour la peau, voir surgras, pas du tout ce côté désséchant qu'on reproche souvent au savon de marseille. Par contre, il fond assez vite: il faut être précautionneux avec. On notera aussi que ce savon est très clair, beaucoup plus que le savon de Marseille "de ménage" olive et palme ! Bizarre mais normal, ainsi que me l'a confirmé une bloggeuse et savonnière amatrice, Framboise, qui fait elle-même ces savons dits "de Castille". Seul regret : tous leurs ingrédients ne sont pas bios.

6___marseille_et_castille_GP  8 - couleurs savon

C'est à se demander si le savon de ménage ne comprend pas des colorants ...? (A droite savons aromanature et bloc Marseille "base olive", à gauche savon aromanature, un neuf et un entamé, et morceau de savon d'Alep entamé, plus vert...)

Chez Saponaire, découvert tout récemment, on évite l'huile de palme dans tous les savons, même s'il y a encore quelques ingrédients exotiques comme le beurre de karité, me semble-t-il : dur d'éviter tout produit exotique en matière de cosmétiques! Néanmoins, l'huile locale et leur démarche restent remarquables : la créatrice de ces savons parle d'ailleurs des difficultés du "sans palme" sur leur blog, et c'est intéressant ! En même temps leurs savons de 100g ne sont qu'à 20 centimes plus chers que les précédents, je trouve qu'ils s'en sortent bien alors qu'ils travaillent en bio... Donc je testerai sans doute leurs savons prochainement !

Enfin grâce à Cerise, je peux ajouter Bio Bulle, dont les savons m'ont l'air d'être les plus éthiques et locaux de tous : ils sont certifiés "nature et progrès" (donc bio), utilisent huile de tournesol et cire bio et locale, et huile d'olive bio - très difficile de la trouver en local et à bas prix... De plus, c'est vraiment la première entreprise que je vois qui commercialise de la lessive à la cendre, et rien que pour ça, ils méritent qu'on leur tire notre chapeau !!!

En tout cas, bonne nouvelle : il y en a quand même quelques-uns qui se décarcassent pour faire des savons écologiques et locaux ! Je regrette juste de ne jamais voir ces savons en magasins bios, sachant que peu de gens commandent leurs savons sur internet... Hé quoi ! Si chacun n'y met pas un peu du sien, les bons produits ne perceront jamais !!!