Histoire de ne pas faire la confusion avec les lingettes qui sont surtout pour les fesses des bébés, je préfère ce terme de "débarbouillettes" qui a cours ici et là, et que je n'ai pas trouvé dans le Robert, mais qui me semble tout de même plus approprié au nettoyage du visage ! Et quoi qu'il en soit, des débarbouillettes-lingettes, voilà longtemps qu'il m'en fallait des neuves, car les précédentes étaient en piètre état !

10 - Débarbouillettes

Il faut dire que la dernière fois, j'ai commis l'erreur de tout surfiler alors que mon instinct me conseillait plutôt de faire une couture simple pour retourner ensuite la lingette et fermer le dernier côté... Grossière erreur, car au fur et à mesure des lavages, elles se sont bêtement effilochées - peut-être parce que ma vieille MAC n'est pas une as du surfilage, c'est possible !

11 - Debarb avant après

Avant (boîte bleue) et après (boîte blanche)

Autre amélioration : cette fois-ci, je voulais des lingettes rondes, beaucoup plus jolies et beaucoup plus sexy me semblait-il, à l'image des "demak'up" que nous avons presque toutes rencontrées un jour ou l'autre... Bon, la conclusion qui s'impose, c'est que si tout le monde fait des lingettes carrées, c'est bien parce que le rond parfait est quasiment inatteignable, même en crantant soigneusement le pourtour des coutures ! - En fait le plus dur est clairement la fermeture du dernier centimètre à points glissés !!! Néanmoins, je trouve toujours cela plus joli, même si un peu cabossé. Et pour le rond central, je m'en suis mieux sortie grâce à une astuce de sioux : épingler à chaque fois un petit rond de carton au centre, pour guider la MAC. C'est efficace.

12 - Version cocottes 13 - version turquoise

Quant à mes fournitures, elles viennent de divers vêtements usagés : pyjama en velours coton bio déchiré, blouse "aux cocottes" qui avait des taches, également en coton bio, et voilà des débarbouillettes totalement bio pour ma poulette, trop la classe ! Pour moi il y a des débarbouillettes plus basique, une face coton bio obtenue grâce au pyjama blanc sus cité, et une face en polaire issue d'une veste enfant, car je voulais voir ce que ça donnerait avec cette matière - la polaire semble plus douce que l'éponge que j'avais utilisée la dernière fois, même si à l'usage, je trouve presque trop moelleux ! Enfin dans tous les cas, c'est une façon très simple et très pratique de se débarrasser des ses vieux chiffons !