Cette année, je n'ai pas fait de miracles dans la "décroissance du cadeau" : j'ai essayé de rester simple, d'acheter écologique ou d'occasion, certes, mais je suis restée dans la consommation quand même... Pas assez organisée pour préparer du fait-main satisfaisant, à part des petits gâteaux en pagaille...  Aurais-je passé trop de temps à poster sur ce blog et sur Réparons Noêl, au lieu de préparer ma série de cadeaux comme Ecolowoman? Gloups : voilà typiquement le genre de contradictions bizarres auxquelles il arrive qu'on soit confrontée, même convaincue... Et certainement un manque de confiance en moi, qui fait que j'ai toujours peur qu'on me trouve radine si je n'y mets pas un peu d'argent...

Seul lot de consolation, moi qui adore faire les paquets cadeaux (finalement le moment le plus amusant de la partie matérialiste de la fête) je me suis bien encore amusée cette année. Ce qui donne en partie ceci, car je n'ai pas eu le temps de photographier l'autre salve de cadeaux - eh oui, deux familles = deux noëls !!!

25 - cadeaux cheminée

Tout petit mini paquet réalisé dans une page de magazine. Petite astuce que j'aime beaucoup : inscrire le prénom du destinataire avec des lettres collées façon "lettre anonyme" : c'est joli et ce petit soin touche souvent celui qui reçoit.

Le gros paquet est réalisé dans un magnifique sac en papier fourni par une maison d'édition pour la jeunesse : il faudrait être fou pour jetter quelque chose d'aussi joli - une fois ouvert, je l'ai même réutilisé pour un cadeau offert à quelqu'un d'autre, qui l'a également admiré quelques jours plus tard !

26 - cadeaux cheminée

Le paquet "Babouchka" est aussi réalisé en pages de magazine : si le paquet est rectangulaire, un double pli peut parfois suffire pour assembler deux pages et faire un emballage assez grand; sinon il faut colle ou scotch pour réunir les pages. Tout l'art du paquet "en magazines" consiste à mettre la plus jolie partie de l'image sur le dessus du cadeau : en réfléchissant bien on arrive vite à des effets très réussis.

Le paquet "Barbapapa" est encore issu de mon fameux rouleau de papier peint : j'en ai encore pour de nombreux Noëls et anniversaires ! La déco est un mélange de gommettes, "lettres anonymes" découpées dans des magazines et imagettes issues de magazines également.

Le paquet argenté est quant à lui issu d'un paquet de chips lavé puis retourné : effet noël garanti ! Ce qui fait office de ruban est tout bonnement un morceau vieille guirlande de Noël dépeçée et déplumée...

27 - cadeau vertical  28 - cadeau virtuel bis

La bouteille est emballée dans un kraft et du papier de soie de fleuriste, qui emballaient un bouquet - de l'avantage de tout garder...

Le petit sachet qui emballe des bonbons est un recyclage direct - emballage de l'année précédente...!

Le paquet rouge derrière est issu du sac plastique découpé d'une chaîne de magasins bien (trop?) connue : en fait on peut obtenir des emballages assez élégants avec des sacs plastiques proprement découpés pour obtenir une "feuille" plus ou moins rectangulaire. Les sacs noirs ou transparents semi-rigides sont du plus bel effet !

Enfin, seul cadeau de la session suivante que j'aie photographié, un cadeau dematérialisé : une exposition à aller voir en famille. Je me suis pris la tête assez longtemps sur la sortie idéale, et le temps pour la présentation fut réduit en conséquence : j'étais donc contente de trouver ces bons tout faits ! Seule l'enveloppe est du fait-maison (toujours le même magazine) avec une étiquette issue de ces enveloppes administratives que l'on reçoit tous régulièrement - il y a de jolis motifs un peu rétros à l'arrière, c'est sympa à recycler !