Pendant que les travaux se poursuivaient chez nous, bloquant durablement ce blog, nous avons trouvé pour la première fois un gîte muni d'un label écologique pour nos vacances. Un certain nombre de choses y restaient perfectibles, notamment les produits ménagers pas écologiques (mais j'emporte toujours mon liquide vaisselle), du mobilier 100% suédois (au demeurant joli et pratique), l'absence de toilettes sèches que j'aimerais toujours tester - dures à trouver, car les gîtes ne reçoivent pas d'agrément sans toilettes à eau. Mais bon, ce gîte se place tout de même au-dessus de la moyenne, dans un cadre ultra paisible et idyllique qu'il ne dénature pas, contrairement à beaucoup de maisons :

1 - chalet bois

2 -plots  3 - OSB escalier

Grosse qualité de cette maison entièrement en bois : l'abscence de fondations en béton. La maison repose sur 12 pilotis qui certes s'appuient eux-même sur des socles en béton, mais sont loins de détruire le sol aussi définitivement qu'une maison de béton classique : la maison reste principalement biodégradable. Très agréable à vivre : maison parfaitement isolée, murs en OSB très chaleureux qui donnent vraiment un sentiment de cocon douillet, et ce côté rigolo de sentir légèrement la maison vibrer si quelqu'un se déplaçait dans l'escalier...

 4 - fenêtre  6 - chauffage

Côté énergie cela restait classique mais bien fait, avec des ampoules fluocompactes, et un chauffage électrique mais avec des radiateurs en marbre à chaleur rayonnante (en théorie 25% d'énergie en moins qu'un convecteur) qui diffusaient une chaleur très confortable dans toute la maison - sachant qu'il n'y avait que deux radiateurs dans la pièce principale, et rien dans les chambres et la mezzanine, notre consommation restait très limitée. Il aurait été possible de choisir le même gîte avec un poële à granulés, mais notre grenouillette étant assez difficile à surveiller en ce moment, nous n'avons pas osé...

8 - maison profil  7 - compost

Et un petit plus : le bac à compost dans le jardin. C'est bête, mais trop rare sont les gîtes qui recourent à cette pratique ! Habituellement, je finis toujours par chercher un fourré discret aux alentours pour y dissimuler mes épluchures sous des feuilles mortes... Pourtant, comment peut-on séjourner à la campagne sans faire de compost?

Je vais être honnête : ce joli gîte n'enlève pas mes doutes sur la construction neuve, qui, écologique ou non, devrait se limiter au maximum pour préserver un environnement toujours plus noyé sous les constructions, notamment le béton. Après tout, l'un de nos gîtes préféré dans cette même région du Morvan n'a aucun label écologique et l'est bien autant : étable rénovée faisant partie de la maison des propriétaires, mobilier entièrement chiné, compost dans le potager... Plus classique, mais aucune réquisition de terrain, et vraiment peu d'énergie grise pour remettre un tel gîte en état. On dira donc que dans un monde imparfait, l'intention de ces gîtes en bois reste louable ... et, je dois l'avouer, ils sont vraiment très confortables.

9 - boite insecte  10 - araignée

Au passage, un petit jouet qui a offert de longues heures de jeux et de découvertes à la grenouillette : une boîte à insecte, ces boîtes munies de petit trous pour que les locataires puissent respirer, et d'une loupe sur le couvercle pour offrir une observation passionnante des chenilles, vers de terre, et autre scarabées... Un peu de panique dans le biotope pour commencer, mais rien de grave : la règle de relâcher les petits hôtes au bout de 24h fut vite admise...