Voici peut-être l'un des objets couture les moins glamour après les serviettes lavables... N'empêche : si les bottes en caoutchouc - entre autre chaussures fermées!- ne vous réussissent pas, peut-être êtes-vous agacé(e) comme moi d'acheter des semelles anti-transpiration à moitié en plastique et bourrées de produits louches? Et comme dans mes bonnes résolution de 2013, il y a celle d'utiliser toujours plus de chutes et autres tissus de récup'... Voici le parfait TEC, ou "truc en chute" : les semelles de chaussures.

31 - Naturalista & rouge27 semelles 2 paires

Pas bien compliqué à faire, il faut juste une vieille semelle à sa taille dont on reportera le patron sur du papier, et 2 à 3 sortes de chutes - selon qu'on souhaite des semelles bicolores ou non.

En gros, il faut un tissu épais et absorbant en tissu naturel pris en sandwich entre deux épaisseurs de tissu plus rigides - pour mémoire synthétique et transpiration font très mauvais ménage. Pour une première version j'ai pris vieille serviette éponge pur coton, lin de récup' et joli jersey d'un sous-pull taché - idée possible mais non idéale, car un peu trop extensible. Pour la deuxième version j'ai pris la même serviette éponge, un coton épais style toile à matelas et un coton léger. Et là c'était parfait. Seule difficulté : penser au moment de coudre sur l'envers que le tissu absorbant intérieur doit se positionner sur les deux tissus de couvertures placés envers contre envers : ainsi au moment de retourner il se positionnera bien à l'intérieur...

32 - TUTO semellesJ'ai pour ma part choisi de faire l'ouverture - environ 6-7 cm - sur l'intérieur du pied. Pour refermer j'ai commencé tout de suite le matelassage, en positionnant l'aiguille très près du bord, puis en suivant le bord de la semelle jusqu'à recommencer, en faisant le tour du pied à la façon d'une coquille d'escargot. Je ne me suis pas embêtée à suivre un dessin, j'ai tout fait à main levée parce que je n'ai pas un gros niveau d'exigence.

Ainsi matelassées, les semelles sont étonnament rigide, c'est vraiment la même épaisseur que les semelles en cuir. Je suis clairement contente du truc, je vais pouvoir en faire à toute la maisonnée, d'autant qu'en couleurs je trouve ça plutôt mignon.

Après si vous voulez encore bichonner vos pieds, sachez qu'il y a encore d'autres petits trucs écolos-rigolos comme les lacets home-made en cas de casse, la recette du baume pour le cuir (perso j'utilise le beaume étamine du Lys dont la composition est similaire, à défaut on peut utiliser n'importe quelle huile végétale), ou la très bonne recette anti-piékipus de Raffa si vraiment nos chaussures ont besoin de se rafraîchir!