Une question que je me pose régulièrement lorsque la tentation m'envahit devant les vitrines de magasins de jouets, c'est "Pourquoi achète-ton des jouets à son enfant ? Quel est le sentiment qui précède notre achat?".

Tout part d'une bonne intention : on a envie de gâter et d'émerveiller notre enfant, bien sûr ! On attend parfois du jouet un rôle éducatif. On se projette aussi dans son enfant, ce qui fait qu'en lui offrant le train électrique qu'on n'a jamais eu, on se fait autant plaisir qu'à lui, peut-être même plus. On a envie de montrer aux autres que notre enfant ne manque de rien, même pas du superflu... Et puis, aussi, dans un coin moins avouable de nos sentiments, on espère avec un nouveau gadget avoir la paix 5 minutes, gagner un peu de répit pour envoyer un mail, faire la cuisine, discuter avec son père, bref être un peu débarrassé de cet enfant adoré mais envahissant.

Jeux, générique

 En deux mots, certains de ces sentiments ne mettent pas forcément l'enfant au coeur de nos préoccupations. Ils sont sans doute excusables, mais du point de vue de l'enfant, l'achat de jouet sera-t-il nécessairement la réponse appropriée ? Tant que l'enfant est petit - et il faut en profiter! - il se moque éperdument de la société de consommation : il veut juste découvrir, apprendre, inventer, échanger avec nous et nous imiter... Il suffit donc de trouver de petites activités simples, presque spontanées, qui lui permettront d'exercer son intelligence et ses facultés. N'étant pas spécialiste de l'enfance, il m'a fallu un certain temps pour trouver ces activités idéales, facile à démarrer avec les moyens du bord, puis à aménager à volonté... quitte à se faire plus discret dès que ça "accroche", sans relâcher sa surveillance bien sûr !

C'est pourquoi je livre cette liste ici, me disant que peut-être quelques parents seront contents de trouver des idées pour occuper pendant l'été leurs touches-à-tout d'âge préscolaire, en favorisant leur réflexion, leur créativité et leur imaginaire, plus que des désirs de consommation insatisfaisants - combien de jouets neufs abandonnés au bout d'un quart d'heure ? Certaines de ces activités demandent un peu de réflexion et de préparation, notamment les activités manuelles, mais le principe reste : partir de trois fois rien pour en retirer beaucoup !

- Objets du quotidien à découvrir : En fait, tous les objets du quotidien peuvent plaire à votre enfant, sachant que plus vous utilisez un objet, et plus votre enfant s'y intéressera ! C'est juste une petite gymnastique intellectuelle : avant d'interdire machinalement à votre enfant de prendre en main vos affaires, se demander quel jeu on peut en tirer, sans danger pour lui ni énervement pour vous... A vous de présenter les choses sous un certain angle, qui restera l'angle du jeu : comment les choses s'empilent, comment les manivelles tournent, comment on peut ranger des haricots secs dans différentes boîtes etc. De 1 ans à 18 mois, le fait que les objets fassent du bruit ou s'emboîtent est déjà une grande source d'émerveillement; après il faut se creuser un peu plus la tête pour présenter les choses, trouver des exercices à faire, etc...

Ici un véritable exercice : remettre les poids de ma vieille balance dans les bons trous. Un autre grand classique étant l'exercice des "versés" chers à l'éducation Montessori (voir détails ici ou ici ou réflexion : plein de bonnes idées pour y puiser de l'inspiration...).

_balance

Donc râpe à gruyère (manivelle qui tourne, objet qui se déplie et se remonte), mini moules à tartes (qui s'emboîtent et font du bruit), moule souples en silicone (qui retrouvent perpétuellement leur forme), glaçons (qui fondent, c'est magique !), boîtes de toutes tailles (qui s'emboîtent, s'empilent, se ferment, servent à ranger toutes sortes d'objets), haricots secs et pâtes (à ramasser un à un ou verser et reverser dans des boîtes), torchons (déguisement, couvertures, doudous), roulette à pâte, rouleau à pâtisserie, sont très facilement utilisables dans un cadre et des limites établies par vous - chez moi j'admets que le presse-ail serve à faire des filaments en pâte à modeler (le grand succès de cette activité m'a jusqu'à présent consolée du nettoyage fastidieux!), ou qu'on m'emprunte quelques torchons propres pour faire des couvertures aux nounours...

_ filaments pâtamodeler

Evidemment dans les objets de convoitise il y a aussi : le téléphone, l'appareil photo, le portable, le lecteur de CD, l'ordinateur, le tire-bouchon, voire le couteau de cuisine... A vous de poser des limites fermes lorsque cela vous semble nécessaire !

- Vraies activités domestiques : Les enfants sont capables très vite de participer à la vie quotidienne via des tas de petites missions, et c'est gratifiant pour eux de participer à la vie familiale et d'y avoir leur part de responsabilité ! Notre vrai handicap en tant que parents, c'est que les possibilités de notre enfant évoluent très rapidement, et qu'il n'est pas toujours évident de voir à quel moment il est devenu capable d'aborder ceci ou cela - ce qui peut donner lieu à de vraies frustrations si l'on oppose un refus injustifié...

La meilleure solution reste donc de tester, de proposer, surtout si l'enfant semble intéressé, quitte à dévier vers autre chose si l'on voit que ça ne marche pas du tout ! En tout cas chez moi, les succès furent : "éplucher" la peau sèche des oignons à la main (ma fille se passionnait pour cette activité au point d'aller chipper tous mes oignons dans le placard), casser des oeufs (autre passion, mais difficile à démarrer sans des mains adultes), étaler de la pâte à tarte (ou en faire des boulettes !), couper des sablés à l'emporte-pièce, remuer soigneusement la salade, touiller la pâte à gâteaux et la couler dans des moules, écosser des petits pois (très bien pour la "motricité fine"!), passer l'éponge sur la table et tordre son contenu dans un bol, ramasser des miettes avec une balayette...

casser des oeufs

_ecosser petits pois  activité tri

 - Sur la dernière photo, encore une activité montessorienne : trier différentes sortes de pâtes (couleurs et formes) dans des pots.

- Jeux d'imitation et d'imagination :  Ce niveau-là ne se développe peut-être pas tout de suite, mais quand c'est parti, c'est tout un monde de jeux nouveaux qui s'offre à l'enfant ! Il peut y imiter les adultes dans les choses qui lui sont justement interdites : mettre des pizzas au four, faire la vaisselle, couper du jambon avec des couteaux imaginaires, parler des heures dans un faux téléphone...

Cela marche aussi très bien autour d'un petit personnage, poupée ou peluche : lui faire une maison (avec des coussins empilés, des livres, etc...), le soigner (lui mettre un pansement, le coucher, lui donner le biberon, le nourrir etc), et bien sûr l'habiller et le déshabiller (quelques vêtements de nouveau-né que vous n'avez pas encore donné peuvent être pratiques!), lui faire prendre un bain (ce qui peut-être l'occasion de le laver en vrai : le tout étant de faire admettre qu'ensuite la peluche/poupée devra attendre quelques jours avant d'être sèche), le mettre sur le pot (nous avons jeté des chataîgnes ou de l'eau dans un pot miniature pendant que ma fille ne regardait pas, les découvrir ensuite l'amusait beaucoup: la poupée a eu toutes sortes de félicitations !!!), le mettre au lit et lui lire des histoires... Mais c'est comme tout : participez un peu avec lui au début, aidez-lui à mettre une histoire en place : tant qu'à faire, le jeu pourra renvoyer à votre vie actuelle et permettre d'expliquer ci ou ça (naissance prochaine, propreté, école, etc). On est déjà dans le récit... et c'est un très très bon support de communication entre vous et votre enfant, donc profitez-en!

cabane

_lave neuneu 0  _lave neuneu2

Les déguisements peuvent aussi rentrer dans cette catégorie, même si j'ai tendance à trouver la chose plus physique - peut-être parce que souvent suivie de rires, parades et courses enthousiastes ? En tout cas pour se déguiser, tout peut faire l'affaire : les vêtements des parents bien sûr, notamment les chaussures de maman, les foulards, chapeaux, ou plus inattendu comme ma couronne de l'avent en sacs plastiques que ma fille adore porter en tutu...! (photo plus bas)

- Lire, écouter de la musique...: Tout enfant à qui l'on propose ces activités y passera énormément de temps - grand succès ici du livre musical, à suivre page à page : une bonne heure de tranquilité en perspective... pour peu qu'on ait trouvé quelque chose d'écoutable, car les bonnes musiques pour enfant sont difficiles à trouver ! Et puis ces plaisirs commencent tôt : dès que l'enfant est né pour la musique (voire avant!), et dès qu'il sait tenir un livre dans les mains et le mâchouiller pour la lecture.... A nous de présenter les choses sous leur angle le plus ludique... dans la mesure de ce qu'on aime bien sûr -instruments, voix, mime, danse!- car comme toujours, c'est lorsqu'on apprécie une chose qu'on la transmet le mieux ! Un truc assez marquant ici : au début ma fille préférait m'entendre lui chanter les chansons plutôt qu'écouter le disque; et maintenant il n'y en a plus que pour le disque... ou elle, qui chante à sa sauce ! Une étape pour s'approprier les choses, je pense, donc je ne me sens pas trop vexée avec ma voix de moineau ! Une excellente alliée en tout cas:  la bibliothèque municipale. Vous y trouverez tous les livres et disques auxquels vous n'avez pas songé, et que vous pourrez renouveller sans que ni vous ni votre enfant ne se lassent !

_tutu couronne Chansons

Regarder des films peut également rentrer dans cette rubrique, même si je le note avec précaution... Ici on limite à un film par semaine, deux exceptionellement, sachant que nous n'avons pas de télévision pour nous-même. Par contre, on en prolonge souvent le plaisir en se repassant la BO dans la semaine... En même temps, je suis loin d'être ANTI audiovisuel ! Mais je pense qu'il est bon de n'en faire profiter le jeune enfant que lorsqu'on est en mesure de partager le film avec lui, de le lui expliquer en partie etc...

- Activités manuelles: coloriage, gommettes, collage, peinture, dessin, pâte à sel, pâte à modeler, tampons de pomme de terre... On ne compte plus les sites qui fourmillent de bonnes idées sur le web et vous fournirons modèles à colorier, masques à imprimer, etc , comme ici, ou ... Voire des blogs, comme celui-ci... En fait on pense rarement à exploiter tout ce qui s'offre à nous en matière de bricolage, il y a vraiment de quoi faire ! Sans doute parce qu'au final, cela demande toujours un peu de temps, à la fois pour réunir le matériel nécessaire, et pour trouver des "missions" qui amusent et intéressent l'enfant (ci-dessous: faire des "crêpes" en pâte à sel à l'aide d'un bouchon de lait en guise d'emporte-pièce, et petits instruments décoratifs divers, et les offrir ensuite en dînette aux animaux/poupées!). Mais l'effort en vaut largement la peine, car la passion qu'y met un enfant est vraiment étonnante! Notons au passage que, comme à l'école, ces activités sont faciles à mettre en oeuvre le matin ou en début d'après-midi, et plus difficiles à lancer le soir, car la fatigue n'est pas très propice à la concentration - j'en parle suite à divers échecs !!!

_ pâte à sel

Pour compléter l'éducation artistique, notons au passage que les citadins peuvent emmener leur enfant au musée très tôt. Idéal les jours de pluie, et souvent plus sympa je trouve avec de l'art contemporain ou de la sculpture (quand il y a des sculpture qui bougent, des installations vidéos rigolotes...), cela peut être une sortie assez amusante, pour peu que l'on admette que la visite soit courte et que l'enfant inspecte autant les fauteuils du musée que les oeuvres d'art! Mais comme pour la lecture et la musique, c'est une initiation, et il n'est jamais trop tôt pour s'y mettre...

- Jeux physiques : Même lorsqu'on vit en appartement, il y a quand même quelques possibilités ! Si on est fan de gym, je pense qu'il ne faut pas se priver pour faire des exercices ensemble, car ma fille est toujours enchantée d'imiter les rares mouvements dont je me rappelle; même chose pour la danse, les rondes etc. Le parcours de motricité décrit ici reste très facile à adapter chez soi, et idéal les jours de pluie... Et jouer à cache-cache, à chat, à des lancer de balle (légère!)), ou à des jeux dansés aura toujours du succès: même si les règles n'en seront pas forcément respectées à la lettre...

Enfin, toujours en ville, reste une institution comme le square, moment incontournable à la fois de défoulement et d'apprentissage social - entre les jouets piqués à l'un et à l'autre, les tapes perdues... Il faut souvent garder toute sa présence d'esprit pour trouver les solutions et les explications appropriées... Les forums éducatifs peuvent d'ailleurs nous aider pour trouver des pratiques non-violentes auxquelles on n'aurait pas toujours pensé ! Mais lorsqu'on les applique à propos, on est souvent très étonnés de voir à la fois leur impact et leur simplicité...!

_ Ramasser escargots

Et pour les campagnards, les jeux d'extérieur seront différents et mériteraient tout un autre chapitre, comme ici un grand ramassage d'escargots... Ce sera pour une prochaine fois ! En attendant la famille grenouille va justement se frotter à ces jeux d'extérieur pour cause de vacances : ce blog ne rouvrira donc qu'en septembre, à bientôt !